Relativisons. En fait de surveillance, c’est l’entreprise Shanghai Adups Technology Company qui est montrée du doigt. Cette dernière édite un logiciel de surveillance préinstallé dans certains périphériques Androïd. On s’entend bien: smartphone, tablettes… L’entreprise est notamment fournisseur pour deux constructeurs importants et connus: Huawei et ZTE.

Le New York Times avait révélé cette affaire le 15 novembre dernier, s’appuyant sur les découvertes d’une entreprise de sécurité (Kryptowire).  Il a été annoncé que l’historique ainsi que des messages étaient envoyés en Chine à l’insu des utilisateurs. L’entreprise chinoise s’est empressée de démentir les soupçons d’espionnage à grande échelle (voir la déclaration de l’entreprise ici).

Adups a simplement reconnu avoir agit pour répondre à la demande d’un opérateur local (non nommé), qui désirait avoir des informations concernant les habitudes de sa potentielle clientèle, donc à des fins de publicité ou d’offres ciblées. L’entreprise est d’ailleurs présentée, sur son site, comme éditeur et spécialiste de déploiement de mises à jour à distance, mais également comme travaillant sur les objets connectés et proposant des prestations d’analyses, et de facto de collecte de données…

No Data, No Analysis!

Quoiqu’il en soit, cette fameuse application, logiciel, fonctionnalité, ou comme on veut bien l’appeler, s’est retrouvée sur des téléphones qui furent vendus à l’étranger, et notamment aux Etats Unis sous la marque BLU.

Les smartphones concernés seraient exclusivement des modèles bon marché (aucune liste n’est donnée pour l’instant). La société Adups Technology assure d’ailleurs avoir détruit les données collectées…(bien entendu).

Ce fait relance encore et toujours la problématique de la sécurisation des données. La protection passe par la sensibilisation sur les risques et menaces. Il est vraiment important de prendre en compte les risques auxquels on peut faire face directement, car la liste de ceux, pour l’instant inconnus ou peu rependus, marginaux ou simplement secrets, pourrait bien s’allonger, se développer, se généraliser.